Macrophotographies

Macrophotographies

Entrez dans le merveilleux univers du peuple de l'herbe

Découvrez les galeries complètes

La macrophotographie à travers plusieurs catégories

Galeries en cours de créations

Le Machaon est un grand papillon de forme possédant une queue, d'une envergure de 55 à 90 mm et est reconnaissable à ses grands vols planés.

Voir plus

Les œufs sont pondus isolé sur les feuilles d’une plante nourricière (Aneth, carotte sauvage…). L’éclosion s’effectue environ une semaine après la ponte. Le développement larvaire dure à peu près un mois.

La chenille du Machaon a une activité diurne ; elle est visible de mai à juillet puis d’août à octobre. Quand on l’inquiète, elle fait saillir sur ça tête un étrange appendice orangé (glande odorante qui éloigne les prédateurs). La chrysalide est entourée d’une ceinture de soie. Selon les saisons, le stade nymphal dure trois semaines ou tout l’hiver. Les imagos qui hivernent, peuvent s’observer de mars à septembre.

Ce papillon de taille moyenne, présente un damier noir et blanc plus ou moins grand. J'ai parfois observé des individus avec des dessins asymétriques.

Voir plus

La période de vol s’étend de mai à septembre en une seule génération. Contrairement à de nombreux autres espèces, le mâle ne guette pas le passage des femelles depuis un perchoir, mais recherche activement en vol celles qui viennent d’émerger.

Les œufs sont ensuite abandonnés en vol par la femelle ou lâchés d’un perchoir. La chenille apparaît  3 semaines plus tard et grignotent quelques feuilles avant de chercher un abri pour l’hivernage. La chenille reprend son activité au printemps. Elle possède une tête brun roux et un corps marron clair orné d’une paire de lignes latéro-dorsales jaunâtres et d’une ligne claire sur le flanc. L’abdomen est pourvu de pointes postérieures marron roux.  

Ce magnifique piéridé présente un dimorphisme sexuel très marqué. Les plantes préférés de l'imago et de la chenille sont la cardamine et moutarde sauvage.

Voir plus

Les chenilles d’abord orangées puis vert grisâtre s’observent de mai à juillet. Elles se nourrissent des siliques dont elles sont par ailleurs mimétiques.

La nymphose se réalise en juillet. On trouve les chrysalides vertes ou brunes sur diverses branches ou tiges mais très rarement sur la plante nourricière. L’accouplement des imagos dure une vingtaine de minutes, la femelle étant le plus souvent suspendue sous le mâle.

Les œufs sont pondus isolément sur les pédoncules floraux, d’abord blancs, ils deviennent jaunes puis orangés ; ils éclosent au bout d’environ une semaine selon le climat. En région Bretagne, les adultes sont visibles de mars à mai, plus rarement après cette période.

Photographies

Découvrez d'autres images...